Je vis un peu une aventure avec la prière depuis le 1er janvier de cette année. Après mon article sur les bonnes résolutions, Rebecca m’a posé une question qui m’a pris au dépourvu : « et toi Nathan, c’est quoi tes résolutions pour cette année ? » C’est tellement facile d’écrire des trucs sans avoir à les appliquer à soi ! Et en parlant avec elle, j’ai senti que Dieu nous soufflait de grandir dans la prière.

Wesley et Whitefield… Une réunion de prière avec eux, ça ne se refuserait pas !

Pour noël j’ai reçu une biographie de George Whitefield. En la lisant, j’ai été frappé par la vie personnelle et collective de prière que Whitefield partageait avec ses amis, John et Charles Wesley. Cette vie de prière s’est vécue à la fois en amont du Réveil et pendant toute la durée de leur ministère.

Et le jour de l’an, j’ai eu une conviction que j’ai partagé à Rebecca : il faut qu’on prie ! Aujourd’hui. Maintenant. Donc j’ai appelé Jo et Eliza pour leur demander s’ils voulaient venir passer le jour de l’an avec nous. En discutant, Jo m’a conduit à parler sur le Réveil, et j’ai senti comme Dieu me donner les priorités pour préparer le Réveil à Paris :

  • La Prière Extraordinaire
  • La Prédication de l’Evangile
  • La Passion Extravagante
  • La Persévérence Endurante

Le lendemain, je reçois un e-mail de la part de Yann Sellé avec un lien vers une vidéo de D.A. Carson et Tim Keller en train de parler sur le réveil. Ils y abordent les mêmes sujets, avec un accent fort sur la prière extraordinaire.

Le lendemain, Sam Schaeffer passe à la maison et après avoir beaucoup discuté, on s’est senti conduits à prier. On y a passé la soirée, et en pleine semaine, Sam a quitté chez nous à minuit passé. Serait-on en train de commencer à vivre quelque chose de similaire à George Whitefield et John et Charles Wesley ?

Et cette aventure dans la prière n’a pas cessé tout au long du mois de janvier et Dieu continue à me donner comme une révélation fraîche et une passion renouvelée pour la prière.

Et la question est celle-ci : CVV peut-elle être une église de prière ? Parce que j’ai le sentiment que la pleine entrée dans notre appel en tant qu’église en dépend.

Matt Chandler, dans une prédication récente sur la prière m’a provoqué en parlant des trois raisons pour lesquelles on ne prie pas :

  • On ne prie pas parce qu’on est le Seigneur de nos vies. Pour le citer : « quand tu es ton propre Dieu tu ne prieras jamais ! A quoi bon ? Tu es si génial. Tu peux déjà t’en sortir tout seul. »
  • On ne prie pas parce qu’on n’est pas certains d’être aimés. Il nous est tous arrivé d’éviter de croiser ou de parler avec quelqu’un avec qui on est en froid. On ne prie pas, parce qu’on ne comprend pas que Jésus a vraiment tout accompli à la croix et que Dieu veut nous voir. Il veut nous parler. Peu importe ce qu’on a fait, il n’est pas en froid avec nous.
  • On ne prie pas parce qu’on ne vit pas une vie de mission. Dans une vie centrée sur soi, les objectifs quotidiens sont globalement accessibles sans prière, et nous prions pour demander des conforts quotidiens. La prière devient une nécessité si notre vie et nos priorités sont centrées sur le Grand Mandat que Jésus nous donne.

Dieu nous lance cette invitation : priez ! Mettez moi à l’épreuve et voyez si je ne réponds pas à vos prières ! Cherchez-moi, tous ensemble, et entrez dans la plus grande aventure qui soit : de vivre une vie où tout dépend de moi et où vous avez constamment à revenir à moi pour le pain frais de ma provision chaque jour.

Et si on attisait le feu du Réveil cette année ?

Puis-je finir en rappelant que nous organisons une semaine de prière extraordinaire du 20 au 26 février. Il n’y aura pas de chichis ou d’animation très élaborée ; simplement un rendez-vous donné chaque soir pour se réunir et manger ensemble au buffet de Dieu. Il y a un coup à ne pas manquer cette année, et ça va se jouer dans les coulisses. Ca va se jouer dans le secret. Ca ne va pas se jouer sous les projecteurs et dans la facilité. Ca va se jouer dans la salle d’échauffement et d’étirement. Ca va se jouer dans la prière.

 

Nathan est un des anciens de l’église. Il est marié à Rebecca et a trois magnifiques enfants. Il aime le sport, la musique et la bonne nourriture !